Galerie

Le match du siècle

Nous sommes le 20 janvier 1968.

L’Astrodome de Houston est bondé (52 000 personnes) pour voir son équipe affronter la meilleure équipe du championnat universitaire, UCLA.

L’engouement médiatique.

L’évènement est tellement énorme qu’il est  diffusé en prime time sur le cable américain. Pour votre information, aucun match de saison régulière avant celui-ci n’avait été diffusé en prime time. Auparavant, seuls les matchs NCAA post-season étaient diffusés à la télévision nationale. Le « match du siècle » a démontré qu’il y avait un réel auditoire pour suivre les matchs de saison régulière. A cette occasion, en 1969, NBC est devenu le premier réseau majeur à diffuser des matchs de saison régulière, pour un coût de plus de $ 500.000. En 2010, CBS signait avec la NCAA un contrat de 11 milliards de $ sur 14 ans pour diffuser les matchs de saison régulière et post season.

Le contexte : UCLA au top.

Le programme de UCLA est ce  qu’il se fait de mieux au niveau du basket académique, avec 3 titres de champion NCAA sur les 4 dernières années (1964, 1965 et 1967). Le coach de Houston, Guy Lewis, a voulu prouver la valeur de son programme à ses détracteurs et a donc décidé de programmer le match Houston-UCLA. Les deux équipes s’étaient rencontrées pour la dernière fois en demi-finale du Final Four 1967, avec une large victoire de la fac californienne sur un score 73 à 58. La suite, vous la connaissez, UCLA décrochera son 3ème titre NCAA quelques jours plus tard face à Daytona, à nouveau sur un écart de 15 points (79-64).

Le match : Le suspense jusqu’au bout.

Les Bruins arrivent à Houston avec une série de 47 victoires d’affilée, soit deux ans et demi d’invincibilité. Les Cougars de Houston, classés #2 du pays, sont également invaincus depuis la dernière confrontation entre les deux équipes.


La première mi-temps se termine par une avance de 3 points en faveur des Cougars. La deuxième mi-temps voit la confrontation entre les 2 stars, Elvin Hayes d’un côté et Lew Alcindor de l’autre, monter d’un cran. Un match de mammouth pour le premier, avec 39 pts et 15 rbds, un match sans pour le second, avec 15 pts (à 22%!!!) et 12 rbds. En résumé, Hayes domina Alcindor sur ce match, domination en outre marquée par les 3 shoots d’Alcindor blockés par « Big E » Hayes.

A deux minutes de la fin, le match est à  69-69 suite à deux lancers-francs convertis par Lucius Allen (25 pts, 8 rbds et 5 assts pour le futur joueur des Milwaukee Bucks et LA Lakers). Sur l’action suivante, Elvin Hayes atterrit également sur la ligne des lancers-francs après la faute de Nielsen Jim sur le shoot de « Big E ». Hayes marque ses deux lancers, 71-69 pour Houston. Le score ne bougera pas jusqu’à la fin malgré une tentative de Lucius Allen. Sur la dernière possession, le meneur All-American de UCLA, Mike Warren commet une erreur en ratant sa passe pour Lynn Shackelford, qui n’était pas surveillé dans le corner.

Au final, les Cougars s’imposent 71-69 dans une salle comble, mettant fin aux 47 victoires consécutives des Bruins.
Le box score :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s